Prix des places

 

Rétablir quelques vérités et quelques idées reçues

Le prix du billet de cinéma est un sujet récurrent de critiques adressées aux salles de cinéma par le public et la presse. Il résulte souvent d'une mauvaise information sur la réalité et la diversité des situations. La Fédération mène régulièrement des études à partir des données de billetterie : celles-ci démontrent que deux tiers des billets achetés au cours d'une année le sont en fait à tarif réduit.
Vous trouverez ci-dessous quelques éléments d'argumentaire sur ce sujet épineux qui véhicule de nombreuses idées reçues :

  • Le prix d’une place de cinéma n’est pas de 10 euros.
    Quelques cinémas situés sur Paris pratiquent un tarif plein maximal d'environ 10 euros ou plus (et ils ne représentent qu'une partie des entrées réalisées). Hormis ces cas précis, les tarifs pleins pratiqués sont inférieurs à 10 euros.

  • Selon le Bilan annuel du CNC, il apparaît que 66% des billets ont été vendus en 2018 à moins de 7 euros et que 48% des billets l'ont été à moins de 6 euros.

  • Le prix moyen des places de cinéma qui inclut toutes les tarifications pratiquées et l'ensemble des remontées de la billetterie est donc bien l'outil d’analyse le plus pertinent.

  • Le prix moyen d’une place de cinéma était de 6,64 euros en 2018 (source : CNC).

  • Au cours des dix dernières années (2009-2018), le prix moyen des places a augmenté de 8% quand l’inflation générale des prix (hors tabac) subissait une hausse de 9,6%.
  • A de très rares exceptions, chaque année, le prix des places augmente moins vite que l’inflation.

  • L’exploitation française est très probablement celle qui a développé les politiques tarifaires les plus dynamiques au monde.
    Tous les cinémas ont développé des tarifs adaptés à leurs publics ou aux horaires des séances : tarifs étudiants, familles nombreuses, séniors, moins de 12, 14, 16, 18 ans ou 26 ans, séances du matin, cartes d’abonnements, cartes de fidélité, cartes illimitées, comités d'entreprises, etc. Alors qu’il était auparavant le tarif de référence, le plein tarif n’est plus aujourd’hui qu’un tarif parmi d’autres.

  • La sortie au cinéma reste la sortie la moins chère : les prix moyens pratiqués par les lieux d’expositions, les théâtres, les salles de concerts ou les stades sont tous plus élevés.


Evolution du prix moyen des places et comparaison avec l'inflation :
 

 

Prix moyen des places
(en euros)

Variation du prix de la place
(n/n-1)

Variation de l'inflation
(n/n-1)

1992

5,18

+2,8%

+1,9%

1993

5,19

+0,2%

+2,1%

1994

5,25

+1,2%

+1,6%

1995

5,30

+1,0%

+2,1%

1996

5,31

+0,2%

+1,7%

1997

5,29

-0,4%

+1,1%

1998

5,38

+1,7%

+0,3%

1999

5,36

-0,4%

+1,2%

2000

5,39

+0,6%

+1,6%

2001

5,44

+0,9%

+1,3%

2002

5,58

+2,6%

+2,1%

2003

5,74

+2,9%

+1,6%

2004

5,82

+1,4%

+1,9%

2005

5,88

+1,0%

+1,6%

2006

5,94

+1,0%

+1,5%

2007

5,95

+0,2%

+2,5%

2008

6,01

+1,0%

+1,0%

2009

6,14

+2,2%

+0,8%

2010

6,32

+2,9%

+1,7%

2011

6,33

+0,2%

+2,4%

2012

6,42

+1,4%

+1,22%

2013

6,46

+0,6%

+0,64%

2014

6,38

-1,2%

+0,0%

2015

6,48

+1,7%

+0,17%

2016

6,51

+0,5%

+0,6%

2017

6,59

+1,2%

+2,5%

2018

6,64

+0,7%

+1,4%

Sources : CNC, Insee

 

COPYRIGHT FÉDÉRATION NATIONALE DES CINÉMAS FRANÇAIS | MENTIONS LÉGALES | CONCEPTION : PALINDROME